DEXADRESON

DEXADRESON

BovinsChiens Chevaux

Classe de produit

DEXADRESON




Solution de Dexaméthasone injectable pour les bovins, ovins, caprins, chiens et chats.
La dexaméthasone est un puissant glucocorticoïde de synthèse possédant une faible activité minéralocorticoïde. La dexaméthasone possède de nombreuses propriétés pharmacologiques, parmi lesquelles : activités anti-inflammatoire et anti-allergique, stimulation de la néoglucogenèse et induction de la parturition chez les ruminants.
DEXADRESON est une solution injectable contenant un ester hydrosoluble, le phosphate disodique de dexaméthasone, d’action rapide et de courte durée.
Après injection intramusculaire, l’ester est rapidement résorbé du site d’injection et libère immédiatement par hydrolyse le composé parental. Le Tmax, chez les bovins, équins, le chien et le chat, est de l’ordre de 30 minutes. Le temps de demi-vie varie de 5 à 20 heures selon les espèces.
La biodisponibilité est proche de 100%.


Composition
Dexaméthasone
(s.f de phosphate disodique) 2 mg
Alcool benzylique 10.4 mg
Excipient q.s.p 1 ml

Indications
Corticothérapie lors de :

  • Choc
  • Allergie
  • Syndromes inflammatoires
  • Syndromes nutritionnels (acétonémie, toxémie de gestation)

Induction de la parturition (ruminants)

  • Brebis : le 144ème ou le 145ème jour de gestation, réponse en 40 heures.
  • Vaches : à terme. Le fœtus doit être vivant, la non délivrance est fréquente.

Posologie et administration
Administration par voies : intramusculaire, sous cutanée, intraveineuse, intra articulaire, péri articulaire. Agiter le flacon avant l’emploi.

  • Bovins, ovins, caprins, équins : 0.06 mg/kg, soit 3 ml/100kg
  • Chiens, chats : 0.1 mg/kg, soit 0.5 ml/10kg.

Le traitement peut être répété après 24h – 48h.
DEXADRESON peut également être administré par voie intra articulaire. La posologie recommandée varie de 0.125 ml à 5 ml, selon la taille de l’animal.
En cas de choc, DEXADRESON doit être administré par voie intraveineuse à une posologie au moins 10 fois supérieure à celle recommandée par voie intramusculaire.
Induction de la mise-bas :

  • Vaches : 20 mg (10ml)
  • Brebis, chèvres : 12 à 16 mg (6 à 8 ml)

Contre – indications

  • Contre-indications classiques à toute corticothérapie : diabète, ostéoporose, insuffisance rénale, hyperadrénocorticisme.
  • Ne pas administrer chez la vache, la brebis et la truie pendant le dernier tiers de gestation si l’on ne désire pas l’induction de la parturition.

Précautions d’emploi
Ne pas prolonger inutilement le traitement pour éviter la suppression de l’ACTH et par la suite, l’aplasie des surrénales. En cas de traitement concomitant d’une maladie infectieuse, assurer une couverture antibiotique.

Effets indésirables
Polyurie – polydipsie, syndrome de cushing iatrogène, immunodépression.
Temps d’attente : Viande et abats : 6 jours
Lait : 3 jours (6 traites)

Présentation
Flacon de 20 ml et 50 ml.

Conservation
Conserver à une température comprise entre +15°C et +25°C et à l’obscurité.
USAGE VETERINAIRE